PORTRAIT #5 : Luis Lopes Bibovino À Vannes


Bonjour Luis ! Peux-tu te présenter en quelques mots ? Quel est ton parcours ?


Je m’appelle Luis Lopes, j’ai ouvert le bar à vin BiBoViNo à Vannes en juillet 2016. Avant cela, j’habitais à Paris avec ma femme, Patricia, on gérait une société de service à la personne. ​ Au bout de plusieurs années, on a senti qu’on avait fait le tour, on avait envie de bouger et de commencer un nouveau chapitre de notre vie. C’est pour cela qu’on est venu s’installer sur Vannes.


Pourquoi ce concept et pourquoi Vannes ?

On avait déjà un attachement à cette région car ma femme est bretonne, de St-Gildas-des-Bois, donc pas très loin de Vannes. Moi je suis portugais d’origine. On hésitait entre s’installer en Bretagne ou à Lisbonne !

Puis, un jour de septembre, on est venu ici prendre un café sur le port. Avec les mouettes et ce cadre splendide, on a eu le déclic, on s’est dit ok, c’est ici ! Il y avait un autre critère pour moi : le handball, car j’ai joué en équipe nationale pendant 10 ans et je voulais garder un bon niveau, ce qui était possible à Vannes.

Ensuite, il a fallu faire une reconversion professionnelle. J’adore le contact, l’humain, et je voulais un concept qu’il n’y avait pas encore à Vannes. J’ai pensé à ouvrir BiBoViNo car il y en avait un en bas de chez moi à Paris. J’ai donc eu le temps de suivre et d’observer le concept, de nourrir l’idée, avant d’arriver à Vannes et de faire les démarches. J’ai mis 6 mois pour trouver ce local, mais je suis hyper content car cette petite rue piétonne est magnifique ! Il y a de supers commerces qui ont ouvert à peu près en même temps que moi dans cette rue et ils sont tous très sympa ! Ma femme m’a aidé au début et maintenant je gère seul avec deux employés.

J’ai d’ailleurs ouvert un autre BiBoViNo à Lorient il y a un an avec un associé. Ça se passe plutôt bien, mais Vannes reste beaucoup plus dynamique.



Quel est le concept "bibovino" ?

BiBoViNo est une licence de marque, pas franchisé. Il y 30 magasins comme le mien. J’ai trouvé ça génial le concept du BIB (Bag in Box), des vins d’exception en cubi, pour casser avec l’image péjorative que le cubi a pu avoir. Nous proposons que des vins jeunes, 2-3 ans d’âge, du rouge, blanc, rosé, qui se gardent un an maximum et 2 mois après ouverture.

Tous nos vins sont sélectionnés par l’expert en la matière, Bruno Quenioux, véritable philosophe du vin. C’est lui qui a créé la cave du Gourmet des Galeries Lafayettes à Paris. Ce monsieur est extraordinaire et un très fin connaisseur ! Il rencontre tous les vignerons, sélectionne les meilleurs vins de terroir, bio, d’agriculture dynamique. À l’aveugle, il peut dire d’où provient un vin !

Au départ, le concept était seulement cave à vin. Mais on s’est aperçu qu’il fallait proposer un peu de restauration pour que ça marche mieux. Je ne me considère pas comme un restaurateur, pas de chichis ici, je sers des planches, des tapas, pour accompagner le vin dans une ambiance conviviale. On vient ici pour discuter tranquillement autour d’un bon verre, du coup j’ai une clientèle plutôt féminine !

Il y a une quarantaine de places ici et je suis ouvert du lundi au samedi, car le dimanche je dors ! ;)


Quel est ton produit "héro" ?

Côté restauration, la planche mixte est celle que je vends le plus. Elle est composée de trois sortes de charcuteries et de fromages. La tome de Rhuys plaît bien, le pâté de Sarzeau aussi.

Niveau vin, mes clients aiment le Romeo & Julieta (surtout quand la St Valentin approche !).

Pareil pour le Saint-Amour, un bon Beaujolais. Les vins Côte du Rhône plaisent aussi énormément.


Quelles sont tes bonnes adresses à Vannes ?

Le Woodies à St Patern.

La Cathédrale, qui est magnifique ! J’y ai baptisé mon fils au mois de juillet.

Le port bien sûr et le Golfe en général !


Un mot en breton ?

Euhh je peux le faire en portugais ??

Saúde ! (santé !)